Modèle de Brooke Castillo : l’incroyable pouvoir de la pensée

Modèle de Brooke Castillo : l’incroyable pouvoir de la pensée

“Les résultats que l’on a dans notre vie sont le reflet de ce que l’on a dans notre tête

Notre réalité peut-elle être créée de toute pièce par nos pensées ? Et si les circonstances extérieures étaient complètement déconnectées des résultats que nous obtenons dans notre vie ?

Ces deux questionnements sont au coeur du modèle de Brooke Castillo, un outil de développement personnel puissant permettant de décomposer nos pensées, émotions et actions. Le but ? Reprendre le contrôle sur sa vie.

Parce que dans Dharmasana, nous croyons dur comme fer que nous sommes tous et toutes responsables de nos actions et des résultats qui en découlent, nous te partageons aujourd’hui le mode d’emploi de ce modèle qui pourrait bien révolutionner ton quotidien !

Qu’est-ce que le modèle de Brooke Castillo ?

Le modèle de Brooke Castillo, aussi appelé The Model, est une méthode d’autocoaching mise au point par une coach de vie américaine à l’origine du programme The Life Coach School. Il se présente comme ceci :

C = Circonstances
P = Pensées
E = Émotions
A = Actions
R = Résultats

En réalité, Brooke Castillo reprend une théorie de la pensée positive selon laquelle ce sont nos pensées qui génèrent nos émotions (celles-ci étant la manifestation physique de nos pensées). Ces émotions sont elles-mêmes le déclencheur de toutes les actions que nous entreprenons, et ce sont ces actions qui créent nos résultats. Si l’on résume tout cela, on peut donc dire que ce sont nos pensées qui créent nos résultats.

“Appliquer le modèle de Brooke Castillo, c’est oser se regarder dans les yeux, pour se confronter aux pensées que l’on a”

Tout le génie du modèle de Brooke Castillo est de proposer un exercice simple permettant de détricoter le fil de nos pensées, émotions et actions afin de reprendre le pouvoir sur notre vie.

Ce modèle permet en effet de trouver la pensée source qui pose problème dans notre vie, et de la modifier, afin d’obtenir le résultat souhaité. En ce sens, le modèle de Brooke Castillo est plus puissant que la méditation. Cette dernière sert en effet à observer ses pensées, mais le modèle de Brooke va plus loin en proposant une méthode pour modifier ses pensées.

Modèle de Brooke : exemple

Pour mieux t’aider à appliquer ce modèle, nous allons le décomposer en te donnant le mode d’emploi illustré d’un exemple :

  • Sur une première ligne, écris une circonstance. Attention, une circonstance doit toujours être neutre. C’est un fait qui peut être prouvé. Par exemple : “Le dossier que j’ai rendu ne correspondait pas à ce qu’attendait mon patron.”
  • Sur une deuxième ligne, écris la pensée qui découle de cette circonstance. Dans le cas de l’exemple précédent, cela peut être : “Mon patron ne reconnaît pas mon talent”.
  • Sur une troisième ligne, écris l’émotion déclenchée par la pensée. Ce sont en effet toujours les pensées qui entraînent une émotion. Toujours dans notre exemple, cela pourrait être de la frustration, de la colère, de l’impuissance… Ici, il est important de prendre le temps de décrire ce que tu ressens. Comment se manifeste cette émotion physiquement ? Mettre des mots sur ses émotions est en effet le meilleur moyen pour la désactiver.
  • Sur une quatrième ligne, écris l’action qu’a entraînée l’émotion. Il faut savoir que ce sont toujours nos émotions qui nous mettent en action. Dans l’exemple du dossier rendu au patron, cela peut être une réaction agressive vis-à-vis de son patron, le fait de manger un paquet de gâteaux pour apaiser cette émotion désagréable, ou de t’énerver sur ton ou ta partenaire en rentrant du travail… Mais il peut aussi s’agir de non-action comme la procrastination (comportement d’évitement).
  • Sur une cinquième ligne, écris le résultat de l’action. Comment te sens-tu après avoir mangé un paquet de gâteaux ou t’être emporté sur ta moitié ? Probablement frustrée, impuissante… Intéressant, non ? Ce modèle met en effet en exergue le biais de confirmation que nous avons tous et toutes en nous. Ici, le résultat confirme la pensée.

Qu’est-ce que le biais de confirmation ?

Le biais de confirmation est un biais cognitif, c’est-à-dire un schéma de pensée faussement logique. C’est un raisonnement dans lequel nous ne prêtons attention qu’aux faits qui confirment notre croyance. Ainsi, le cerveau cherche à conforter une idée préconçue au lieu de rechercher la vérité, en ne sélectionnant que les informations qui viennent appuyer une idée précise.

Le biais de confirmation peut avoir des conséquences désastreuses dans les domaines politique, scientifique et économique, car cette erreur de raisonnement peut amener à prendre des décisions inadaptées à la situation réelle. À l’échelle individuelle, il entretient les croyances limitantes que nous avons à propos de nous et nous empêchent de nous réaliser.

Comment reprogrammer son cerveau ?

femme multipotentielle

Le modèle de Brooke Castillo ne s’arrête pas à la simple observation de ses pensées, émotions et actions, il permet également de reprogrammer son cerveau pour modifier sa vie.

Comment ? Pour changer ta réalité, l’idée est de te demander quel est le résultat que tu souhaites réellement obtenir. Dans notre exemple du dossier rendu au patron, cela pourrait être d’éprouver de la satisfaction, car ton patron reconnaît ton travail.

Ensuite, à toi de remonter le fil du modèle, ligne par ligne, pour réfléchir aux actions, émotions et pensées nécessaires afin d’atteindre ce résultat. Dans notre exemple, l’action peut être de reprendre le dossier en tenant compte des remarques émises par son patron. Pour arriver à te mettre en action, tu dois ensuite réfléchir à l’émotion que tu dois créer (oui, nous créons nos propres émotions !) pour te mettre en bonnes conditions pour retravailler ledit dossier. Cela peut être la motivation, la joie, la détermination.

Enfin, tu dois réfléchir à la pensée à cultiver pour ressentir cette émotion. Pour ressentir de la motivation et de la joie, tu peux par exemple penser que tu es capable de réussir, que tu as confiance en toi, etc.

Comment le modèle de Brooke Castillo va changer ta vie

Le modèle de Brooke Castillo permet ainsi de nous responsabiliser, en nous sortant de nos schémas répétitifs et nos boucles émotionnelles. Il s’agit d’un outil d’autocoaching pouvant modifier de nombreux pans de notre vie.

De nombreuses personnes pensent que c’est quand elles auront l’inspiration, la motivation ou l’énergie qu’elles pourront se mettre en action. En vérité, si nous devions attendre d’avoir l’énergie, la motivation ou l’inspiration, nous ne ferions jamais rien. C’est l’inverse qui se produit : c’est en se mettant en mouvement que le corps crée de l’énergie.

Cela s’explique d’ailleurs très facilement : l’être humain ne se met en mouvement que lorsque cela est nécessaire, afin d’économiser ses ressources. Or, réaliser un projet professionnel n’est pas forcément nécessaire à sa survie, à moins qu’il y ait une urgence financière. Dans ce cas, l’instinct de survie reprend le dessus. D’ailleurs, c’est souvent pour cela que de nombreuses personnes travaillent mieux dans l’urgence !

Le modèle de Brooke Castillo permet donc d’arrêter de se comporter de manière instinctive, car agir uniquement de cette manière ne nous permet pas de sortir de notre zone de confort et de nous épanouir. Ce que permet au contraire le modèle de Brooke.

Alors certes, nous te l’accordons, ce n’est pas un exercice facile, car certaines de nos croyances sont difficiles à regarder en face, mais c’est une étape nécessaire à toutes celles qui veulent accomplir leur mission de vie ou modifier leur vie en profondeur afin d’atteindre le bonheur.

La régularité et le pouvoir de l’écriture pour reprendre le contrôle sur sa vie

Flot de pensées

Tu as du mal à appliquer ce modèle ? Ne t’inquiète pas, c’est tout à fait normal ! Il va te falloir un peu de pratique pour arriver à identifier ce qui relève de la circonstance ou du résultat, ou bien à formuler une circonstance de manière neutre. Alors à tes crayons ! Pour bien intégrer cet exercice et en tirer tous les bénéfices, nous te conseillons de réaliser un modèle de Brooke Castillo par jour pendant au moins deux semaines.

Astuce : Le modèle de Brooke Castillo peut être réalisé de manière désordonnée : tu peux tout à fait commencer par le résultat, l’émotion ou l’action, puis ensuite remonter ou redescendre pour compléter le schéma.

Et si tu as du mal à trouver l’inspiration, nous avons un autre outil à te proposer : le flot de pensées. Cet exercice tout simple consiste à écrire pendant 5 minutes (ou plus) tout ce que tu as dans la tête, sans te restreindre, de la manière la plus honnête possible. En écrivant ce que tu ressens au moment présent, tu risques très probablement de tomber sur une croyance, comme “Je ne suis pas capable de réussir” ou “Je suis nulle en maths”. Tu peux donc isoler cette pensée et réaliser un modèle de Brooke Castillo pour identifier quelle circonstance a entraîné cette pensée, et quelles émotions, actions et résultats cela a produits dans ta vie.

Au-delà de détecter tes pensées, l’écriture, de manière générale, est un formidable outil de connaissance de soi, car il permet de se questionner sur la pertinence de nos pensées tout en se détachant de celles-ci.

Alors, prête à reprendre le contrôle de ta vie grâce à tes pensées ? Pour te motiver encore un peu, nous terminons cet article par une citation que nous aimons beaucoup :

“Ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait”

Appliques-tu le modèle de Brooke Castillo ? Si oui, n’hésite pas à écrire en commentaire en quoi cela a changé ta vie. Qui sait, ton expérience pourra peut-être entraîner un déclic chez une lectrice ?

Change ta réalité en t'abonnant à la dharmaletter

Le modèle de Brooke Castillo fait partie d’un des piliers utilisés dans les coachings que nous proposons à nos élèves de la formation Dharmasana. Si tu cherches à redonner du sens à ta vie, dans les sphères professionnelle ou personnelle, nous t’invitons à t’abonner à la DharmaLetter. Tu recevras tous nos articles consacrés au développement personnel, à l’entrepreneuriat féminin et la spiritualité, ainsi que les actualités sur nos formations destinées aux femmes.

Cela pourrait aussi t’intéresser

Le féminin sacré selon Dharmasana : exprimer sa puissance intérieure

Le féminin sacré selon Dharmasana : exprimer sa puissance intérieure

Concept en vogue dans les nouveaux courants de spiritualité, le féminin sacré fait aujourd’hui l’objet d’une littérature abondante : livres, retraites et autres formations en ligne inondent en effet la Toile depuis plusieurs années.

Dans Dharmasana, le féminin sacré est un pilier par lequel nous aidons les élèves à trouver leur mission de vie et exprimer leur plein potentiel.

Mais qu’est-ce exactement que le féminin sacré ?

Aujourd’hui, nous te livrons notre définition toute personnelle du féminin sacré tel que défendu dans Dharmasana.

Energies féminine et masculine : deux polarités complémentaires

Avant de parler de féminin sacré, il est important de bien définir le contexte dans lequel cette notion est née : dans la spiritualité, on parle de deux énergies complémentaires permettant aux êtres humains d’atteindre l’harmonie : l’énergie féminine et l’énergie masculine.

Dans la médecine chinoise, on parle aussi de yin et de yang, le yin étant associé à l’énergie féminine, et le yang au masculin.

Nous possédons tous et toutes, hommes, femmes et personnes non-binaires, ces deux énergies vitales. En fonction de la nature profonde de chacun·e, et indépendamment de notre sexe et genre, ces énergies s’expriment dans des proportions différentes. Il est donc important de noter qu’une femme ne dispose pas forcément de plus d’énergie féminine qu’un homme et inversement, car ces deux forces sont indépendantes de la notion de genre-même.

Qu’est-ce que l’énergie féminine ?

L’énergie féminine est associée aux notions de créativité, d’intuition, aux émotions, à l’empathie, c’est-à-dire à tout ce qui se rattache à l’être et à notre monde intérieur.

Qu’est-ce que l’énergie masculine ?

L’énergie masculine, elle, se matérialise par l’action, la prise de décision, l’organisation, la logique, la stratégie, et, de manière générale, touche à notre monde extérieur.

Pour vivre en alignement avec notre être profond, nous avons besoin de laisser s’exprimer ces deux forces vitales afin de pouvoir atteindre une harmonie spirituelle.

Problème ? Dans une société patriarcale où la performance, le dépassement de soi, et la retenue de ses émotions prévalent, il peut être difficile de se connecter à son énergie féminine. C’est ce que vient combler le féminin sacré en nous réconciliant avec cette part intuitive que nous avons tous et toutes en nous.

Le féminin sacré selon Dharmasana

femme puissante

Il n’existe pas de définition arrêtée du féminin sacré, néanmoins, Dharmasana défend une vision de puissance intérieure incarnée à l’extérieur. Loin des clichés de femmes courant pieds nus dans un champ de coquelicots, le féminin sacré tel que nous le voyons est un idéal où nous incarnons pleinement qui nous sommes vraiment, loin des conditionnements extérieurs, notamment patriarcaux, sur ce qu’une femme devrait être. Il s’agit de la capacité à intégrer et à vivre pleinement son énergie féminine, conjointement avec son énergie masculine. Le but ? S’accomplir et avoir de l’impact dans ce monde.

“Le féminin sacré, c’est une femme qui rentre dans une pièce et qui n’a pas besoin de parler pour qu’on remarque sa présence, parce qu’elle dégage sa propre puissance personnelle.”
Sandrine Carles

Le féminin sacré représente ainsi une puissance personnelle intérieure, authentique, et déconnectée de tout désir d’avoir du pouvoir sur les autres. C’est une femme qui assume son propre pouvoir personnel.

Dans Dharmasana, nous avons constaté que certaines de nos élèves mettent en place beaucoup d’actions pour développer leur créativité, leur intuition, trouver leur dharma, mais elles ne s’accomplissent pas car elles n’arrivent pas à poser leurs limites, à dire non.

Elles n’assument pas leurs différences, leur puissance, leurs désirs. Le féminin sacré assume tout cela, il n’y a aucun problème avec le fait d’être grande et puissante. Il s’agit de l’expression même de la déesse. La déesse ne fait pas qu’être, elle dirige, décide, assume.

Le féminin sacré réunit ainsi la puissance de l’énergie masculine
et féminine en même temps

Pour résumer, on pourrait dire que le féminin sacré, c’est la force de l’être en action. A contrario, on pourrait définir le masculin sacré comme étant la force de l’action dans l’être.

Quelle est la différence

entre puissance et pouvoir ?

Attention à bien distinguer ces deux mots qui ne représentent pas tout à fait la même chose !

En effet, la puissance pourrait se définir comme le pouvoir que l’on a à l’intérieur de soi.

Le pouvoir, lui est lié à l’extérieur, et pourrait être vu comme la puissance qu’on reconnaît à la personne dans le monde (extérieur donc).

Dans ce sens, la puissance est reliée à l’énergie féminine, puisqu’elle est en lien avec son intérieur, alors que le pouvoir est masculin, car orienté vers l’extérieur.

Le féminin sacré dans la formation Dharmasana

Dans la formation Dharmasana, nous proposons à nos élèves d’aller explorer leur monde intérieur afin d’apprendre à mieux se connaître. Ce travail d’introspection nous paraît capital pour se libérer des conditionnements extérieurs, des normes sociales, de notre éducation et de nos expériences passées. Nous les amenons à se poser des questions comme :

En quoi est-ce que je crois ? Qu’est-ce qui est important pour moi ? Quelles sont mes valeurs ? Qu’est-ce que je ne supporte pas dans ce monde ? Comment j’ai envie de contribuer ?

Nous partons donc de l’intérieur, pour ensuite aller vers l’extérieur, c’est-à-dire emmener à l’extérieur qui on est à l’intérieur. Et ainsi laisser son empreinte sur le monde, en osant exprimer qui l’on est vraiment à l’intérieur de soi.

Pour aller plus loin : découvre comment redonner du sens à son travail.

Et toi, as-tu déjà expérimenté le féminin sacré dans ta vie ? N’hésite pas à partager ton expérience en commentaire, cela pourrait peut-être inspirer d’autres femmes à libérer leur puissance intérieure !

Reçois une dose d'empouvoirement 👑

Et si la lecture de tes mails devenait une source d’inspiration ? Abonne-toi à la DharmaLetter pour recevoir une dose d’empouvoirement, tous nos articles sur l’entrepreneuriat au féminin et les neurosciences ainsi que les dernières actualités du réseau !

Cela pourrait aussi t’intéresser

Comment utiliser la loi de l’attraction ? 4 astuces qui marchent

Comment utiliser la loi de l’attraction ? 4 astuces qui marchent

La loi de l’attraction fait partie des grands préceptes du développement personnel et de la psychologie positive. Plus qu’un simple conseil, il s’agit d’un véritable art de vivre pour certain·es qui ont fait de la pensée positive leur manière de voir et penser le monde.

Tu aimerais manifester la vie de tes rêves mais tu ne sais pas comment faire ?

Tu es sceptique quant à la puissance de cet outil ?

Découvre dans cet article ce qu’est exactement la loi de l’attraction, quels peuvent en être les bénéfices dans ta vie et comment utiliser la loi de l’attraction pour améliorer ton quotidien.

Qu’est-ce que la loi de l’attraction ?

loi de l'attraction

Nos pensées ont-elles le pouvoir de changer notre réalité ? C’est en tout cas le fondement de la loi de l’attraction : la façon dont nous pensons impacte directement notre vie. En d’autres termes, selon la loi de l’attraction, nous attirons à nous ce que notre cerveau imagine, qu’il s’agisse de quelque chose de positif ou de négatif. Ainsi, une personne anxieuse ne pouvant s’empêcher de penser à un éventuel échec a plus de chances que celui-ci se manifeste que celle qui se focalise sur un éventuel succès.

Il y aurait donc un lien direct entre nos pensées et la réalité.

Si l’on y réfléchit bien, c’est d’ailleurs tout à fait logique : le simple fait de visualiser une situation amène naturellement à imaginer les scénarios et actions possibles pour que cette situation arrive. Que ce soit positif ou négatif, le résultat reste donc le même. De ce fait, autant se concentrer sur les événements positifs!

Ce mode de pensée, loin d’être nouveau, a été développé au début du XXe siècle par le philosophe américain William Atkinson, dans son ouvrage “Vibration de la pensée. La loi de l’attraction dans le monde de la pensée“. Tu connais aussi peut-être déjà cette façon de penser à travers la bonne vieille méthode Coué, qui est un procédé d’autosuggestion consciente mis en place par le psychologue et pharmacien Émile Coué au début XXe siècle. Récemment, elle a été popularisée par le best-seller “The Secret” de Rhonda Byrne.

Attention toutefois : la loi de l’attraction ne s’explique pas de manière scientifique et elle ne fonctionne en général pas seule. Elle s’intègre en effet dans une philosophie de vie globale basée sur la pensée positive et le passage à l’action. La loi de l’attraction constitue donc un des outils permettant de vivre une vie épanouie et alignée avec ses valeurs et désirs profonds.

Comment utiliser la loi de l’attraction : exercices et astuces

Découvre maintenant dans ce paragraphe 4 astuces et exercices pour savoir comment utiliser la loi de l’attraction au quotidien dans ta vie, et atteindre tes objectifs et rêves les plus fous.

1. La méthode 3 6 9

Aussi appelée “manifesting” dans la langue de Shakespeare, la méthode 369 utilise le pouvoir de l’intention à travers un exercice pratique pour aider à matérialiser un souhait. Mise au point par Karin Yee, maître reiki, astrologue intuitive et créatrice de la chaîne YouTube Choosing Gratitude, cette méthode consiste à effectuer les 3 actions suivantes tous les jours, pendant 33 à 45 jours :

  • Écrire 3 fois son objectif sur un carnet au réveil
  • Écrire 6 fois son objectif l’après-midi
  • Écrire 9 fois son objectif le soir

Attention : à chaque fois que tu écris ta phrase magique, tu dois y passer 17 secondes. L’idée est de t’imaginer dans la situation rêvée et de penser aux sensations que tu éprouverais. Oui, il s’agit d’un exercice de précision !

Pourquoi utiliser ce rituel basé sur les chiffres ? Tout simplement car cette méthode se fonde sur la numérologie, et notamment sur les travaux de Nikola Tesla, un inventeur et ingénieur pour qui ces chiffres ont un impact puissant sur nous. Selon cette discipline, le 3 nous relie à l’univers, le 6 représente notre force intérieure tandis que le 9 nous pousse à avancer.

Quant aux 17 secondes, il s’agirait du temps nécessaire pour pouvoir s’immerger dans la situation de nos rêves.

Alors à tes crayons !

Comment formuler une pensée positive ?

Savais-tu que la manière de formuler un souhait a un impact direct sur sa résonnance dans ton esprit et donc sa possible réalisation ? Afin que le rêve qui te fait tant vibrer se transforme en réalité, voici 3 conseils pour bien le formuler :

  • Utilise l’indicatif. La clé pour qu’une affirmation positive agisse sur ton plan de réalité est de la formuler comme si elle était déjà arrivée, à l’indicatif donc. Plutôt que d’écrire : “J’aimerais quitter mon travail pour créer une activité de thérapeute”, écris : “J’ai quitté mon travail et je crée l’activité de thérapeute qui me fait vibrer”.
  • Utilise une tournure positive. Une phrase positive, qui se concentre sur ce que tu veux, plutôt que sur ce que tu ne veux pas, a un impact bien plus puissant sur ton état d’esprit. Par exemple, plutôt que d’écrire : “Je ne veux pas galérer financièrement”, tu peux écrire : “Je vis dans l’abondance et j’attire naturellement l’argent et les gens”.
  • Décris ce que cela te ferait ressentir. Le meilleur moyen d’attirer à soi une situation rêvée est de te projeter dans ladite situation. En réfléchissant à ton ressenti à ce moment-là, tu focalises ton attention sur cette manifestation, et peut donc plus facilement la matérialiser, afin de continuer à ressentir toutes ces émotions positives.

Tu as peur de manquer d’argent et cela t’empêche de réaliser tes ambitions professionnelles ? Découvre dans notre article comment se libérer de la peur du manque.

2. Clarifier ce qui te fait vibrer

Bien souvent, nous avons une vague idée de la vie qui nous ferait vibrer. Mais concrètement, nous ne savons pas par quoi commencer, ni quoi faire exactement pour enfin se sentir pleinement épanoui·e. Résultat : nous nous focalisons sur ce que nous ne voulons pas, mais n’allons pas chercher en nous ce qui nous apporterait du bonheur. Ou alors nous avons trop d’idées en tête, nous n’arrivons pas à choisir, et ce brouhaha mental nous maintient dans l’inaction.

En réalité, le seul moyen de réaliser ses rêves est de mettre de la clarté dessus. Quelles sont les activités dans lesquelles tu éprouves du bonheur ? Où veux-tu vivre ? De qui veux-tu être entourée ? De combien d’argent as-tu besoin ? Quelles sont tes valeurs fondamentales ? Qu’est-ce qui te fait vibrer ?

Ce travail de clarté est un des piliers de la formation Dharmasana, qui s’adresse aux femmes en quête de sens et d’alignement.

Si tu veux y voir plus clair sur ce que tu veux vraiment dans la vie, nous te conseillons notre article sur les 5 clés pour trouver sa mission de vie.

pensée positive

3. Exprimer sa gratitude

Attirer à soi ce que l’on veut est avant tout un état d’esprit. Cultiver une pensée positive, à travers la gratitude, s’inscrit dans ce mode de pensée. La gratitude, qui n’est rien d’autre que de la reconnaissance vis-à-vis des choses positives qui nous entourent, permet d’adoucir le quotidien, qui n’est bien sûr pas toujours rose. Elle aide à changer sa vision du monde, et à tenir le choc lors de coups durs, en ne se concentrant pas uniquement sur le négatif.

En résumé, la gratitude est comme une petite lumière invisible qui atténue les sentiments négatifs que nous ressentons parfois, lorsque nous traversons de l’insatisfaction ou de la souffrance.

Tu peux t’entraîner à éprouver de la gratitude au quotidien en tenant un carnet de gratitude, dans lequel tu notes tous les soirs 3 choses pour lesquelles tu éprouves de la gratitude. Ce sentiment de reconnaissance est en effet comme un muscle, il se développe avec la pratique !

Attention à ne pas tomber dans la positivité toxique !

Être dans un état d’esprit feel good, c’est bien… mais vouloir à tout prix rester positive alors que tu ressens des émotions négatives ou traverse des situations difficiles est a contrario contre-productif.

En effet, si être positif amène du bonheur dans sa vie, vivre pleinement ses émotions, positives mais aussi négatives, est nécessaire pour pouvoir les “digérer”. Refouler ses sentiments peut avoir des conséquences physiques et psychologiques non négligeables. Le plus important est donc de ne pas bloquer ses émotions, d’accepter de parfois ressentir de la tristesse, de la colère, du désespoir…

Si tu te sens coupable lorsque tu ressens des émotions négatives, ou que tu rejettes les aspects négatifs d’une situation a priori difficile, que tu te forces à sourire pour ne pas montrer ton chagrin, il se peut que tu vives dans la positivité toxique ! Le meilleur moyen d’en sortir : lâcher prise et vivre pleinement tes émotions. Cela peut passer par l’écriture, t’autoriser à pleurer ou encore parler à des ami·es.

4. Créer un tableau de mantras positifs

Ce petit exercice tout simple est l’un de nos préférés pour activer la loi de l’attraction ! Pour le réaliser, tu as besoin :

  • D’une ou deux feuilles de papier ou de Post-it
  • De jolis feutres ou stylos de couleur
  • D’un peu d’inspiration !

La première étape consiste à écrire ton souhait, en le formulant de manière positive (voir encadré plus haut).

Ensuite, nous t’invitons à trouver des citations inspirantes sur des thématiques qui te sont chères : le succès, le courage, le bonheur, etc. Note-les sur ta feuille ou sur tes Post-it.

Accroche enfin ta feuille de mantras positifs de manière à ce que tes yeux puissent tomber facilement dessus : sur le mur devant ton bureau, sur la porte du frigo, à côté de la télévision…

L’idée est qu’à chaque fois que tu tombes par hasard dessus, cela te déclenche une émotion positive et te rappelle ton objectif ainsi que des phrases t’aidant à matérialiser ce rêve.

Pour t’inspirer, voici quelques-unes de nos citations fétiches :

“Ce qui m’arrive n’est pas contre moi”

“Mieux vaut fait que parfait”

“Le succès n’est pas seulement ce que tu accomplis dans la vie. C’est aussi ce que tu inspires comme actions aux autres.”

“Le changement n’est pas nécessaire à la vie, il est la vie.”

“Accepte ce qui est, laisse aller ce qui était, aie confiance en ce qui sera.”

Nous voilà arrivé au bout de cet article sur comment utiliser la loi de l’attraction. Nous espérons que cela t’aidera développer un mindset positif et à attirer à toi la vie de tes rêves.

Attire la vie de tes rêves 👑

Découvre comment créer l’activité entrepreneuriale alignée à tes valeurs et ton mode de vie grâce à notre masterclass d’1h30 autour de l’entrepreneuriat féminin 2.0. Au programme : psychologie positive, spiritualité et conseils ayurvédiques appliqués au quotidien d’entrepreneure.

Cela pourrait aussi t’intéresser

Elodie : “Un mastermind pour affirmer son identité d’entrepreneuse”

Elodie : “Un mastermind pour affirmer son identité d’entrepreneuse”

Je suis la plume qui se cache derrière l’écriture de ce blog. Aujourd’hui, je te livre en toute transparence mon expérience du Dharma Business Mastermind, ce coaching de 3 mois durant lequel je me suis métamorphosée en entrepreneuse engagée et affirmée.

Devenir rédactrice indépendante : cette aspiration est longtemps restée un rêve inaccessible pour moi. Pas assez confiante, trop à l’écoute des discours et croyances des autres, paralysée par une peur bleue de manquer d’argent et d’échouer : les chaînes qui m’empêchaient d’exercer le métier de mes rêves étaient nombreuses et lourdes. Mais après 6 ans d’errance professionnelle, j’ai décidé, en février 2021, d’enfin me lancer dans ce qui me faisait vraiment vibrer : la création de ma propre activité de rédaction web.

J’ai intégré le Dharma Business Mastermind pile quand je suis partie de l’entreprise pour laquelle j’étais employée. On est alors en février 2021. Me voilà donc, en pleine crise sanitaire, à quitter un CDI certes peu épanouissant, mais confortable.

Mon état d’esprit à ce moment-là ? Je vis en Allemagne, je ne comprends pas grand-chose de l’administratif dans la langue de Goethe, et je ne sais pas par où commencer pour me lancer en tant que freelance. Je suis à la fois terrorisée et surexcitée.

Le Dharma Business Mastermind est donc arrivé au bon moment. Les rendez-vous hebdomadaires avec les coachs et les autres participantes (nous étions quatre) m’ont permis de garder un cadre et une régularité dans mes actions et objectifs. Les premiers jours après la fin de mon contrat ont en effet été décontenançant. Que faire de toutes ces journées, qui d’un coup, n’étaient plus remplies par des obligations dictées par d’autres que moi ?

De salariée obéissante à cheffe d’entreprise

Elodie Souslikoff, entrepreneure

“Cela m’a donné un sentiment de puissance extrêmement libérateur”

Le premier gros chantier sur lequel j’ai travaillé a été mon identité d’entrepreneuse. Après six années en tant qu’employée, j’étais en effet habituée à obéir à des supérieur·es et à me conformer à des règles. Je ne savais pas comment “mener la danse” avec des client·es, ni imposer ma manière de faire, tout simplement parce que je ne me sentais pas légitime. Les filles m’ont donc aidé à changer d’état d’esprit, à prendre confiance en moi. J’ai également compris que cette prise de position de cheffe d’entreprise était aussi saine pour le client ou la cliente, qui pouvait ainsi se laisser porter par mon process.

En quelques semaines, le changement a été spectaculaire : je me voyais m’affirmer et dire non à des propositions que je ne sentais pas, tout en élaborant des process pour fluidifier la relation client. Je me suis mise à réfléchir sur les personnes avec lesquelles je voulais travailler, et comment je voulais collaborer avec elles, tout en me penchant sur le prix qui était le plus juste pour moi. J’avais désormais une entreprise à faire tourner, et ne pouvais compter que sur moi-même pour pouvoir payer mes factures à la fin du mois…

Grâce à l’accompagnement délivré par les filles, cette prise de conscience, au lieu de me faire peur, m’a donné un sentiment de puissance extrêmement libérateur. J’arrivais enfin à m’assumer en tant que cheffe… mieux, ça me galvanisait !

Rejoins les #dharmaqueens 👑

Rejoins la communauté des femmes entrepreneures alignées et bienveillantes en t’inscrivant à la DharmaLetter. Si tu es intéressée par le Dharma Business Mastermind, tu recevras toutes les actualités sur la réouverture et les conditions d’inscription.

Non, un mot difficile à dire

Durant ces trois mois de coaching, je me suis pris une grosse claque : j’ai pris de conscience de ma difficulté à dire non aux autres. Je me suis rendu compte que, par peur de manquer ou de déplaire, j’acceptais parfois des choses qui me desservaient ou qui ne respectaient pas mes limites, mes envies. J’ai donc dû aller chercher dans mes parts d’ombre les raisons derrière ce comportement. Surtout, j’ai dû me faire violence en passant à l’action et en disant non à ce qui ne me convenait pas. Ce fut d’ailleurs une bonne partie de mes “devoirs” lors du coaching !

Aujourd’hui, je suis reconnaissante d’avoir travaillé sur ce comportement limitant, car je remarque que je me sens bien plus sereine dans ma vie. Cet exercice m’a en effet permis de faire le tri dans ma clientèle. Ainsi, malgré le fait que je débutais, j’ai refusé de travailler pour des projets pour lesquels je ne me sentais pas alignée, ou lorsque la relation de travail ne me convenait pas.

C’est comme cela que j’ai décidé de me spécialiser dans l’écriture de site ou de blog de femmes entrepreneures ou traitant de sujets de la féminité et du féminisme. De prôner – et d’assumer – une politique rédactionnelle forte : écriture inclusive et méthode alliant rédaction stratégique (SEO) et écriture avec le coeur.

Résultat : aujourd’hui, je ne travaille qu’avec une poignée de clientes, mais je suis extrêmement satisfaite de mon travail et de la relation de confiance que j’ai réussi à nouer avec elles. Surtout : je suis extrêmement fière de l’entreprise que j’ai créée et d’avoir eu le cran d’affirmer mes valeurs !

>>> Pour aller plus loin : découvre dans notre article comment t’affirmer en apprenant à dire non.

La peur de manquer d’argent : comment fixer ses tarifs ?

L’autre point clé sur lequel j’ai travaillé durant ce coaching est l’établissement de mes tarifs. Lorsque l’on se lance dans l’entrepreneuriat, il est en effet extrêmement délicat de fixer ses prix. Dans ma profession (comme dans beaucoup d’autres d’ailleurs), il n’existe pas de grille tarifaire officielle. Chacun·e est libre de fixer le montant qui lui convient. La seule limite est donc celle que l’on s’impose soi-même. Et c’est là où, du point de vue du développement personnel, cela devient intéressant.

Établir ses tarifs en dit long sur la valeur que nous nous octroyons

Établir ses prix va au-delà du simple choix d’un chiffre. Cela en dit long sur la valeur que nous nous octroyons et vient donc chatouiller des sujets délicats comme l’estime de soi et de son travail, le syndrome de l’imposteur, la peur de la compétition ou de ne pas trouver de client·es.

Cela pousse aussi à prendre conscience de son niveau de vie, à comprendre le système fiscal et à prendre la responsabilité de pouvoir répondre à toutes ces obligations financières. J’ai donc travaillé sur ma valeur, je me suis dépassée, et proposé des tarifs que je n’aurais jamais osés si je n’avais pas été entourée par des entrepreneuses expérimentées. Cela m’a énormément servie, puisque j’ai ainsi pu réussir à me dégager un revenu décent, sans me surcharger de travail, dès mes premiers mois d’activité.

Tisser des liens avec des entrepreneuses travaillant dans d’autres domaines

Enfin, l’expérience Dharma Business Mastermind ne serait complète sans évoquer les liens que j’ai pu tisser avec d’autres femmes entrepreneures. Moi qui n’étais alors entourée que de confrères et consoeurs dans la rédaction web, j’ai ainsi découvert les problématiques et les univers de cheffes d’entreprises travaillant dans des domaines complètement différents. Coaching, vente de produits bio, thérapeute

J’ai découvert la richesse et la diversité de l’entrepreneuriat, tout en constatant que, peu importe l’activité, nous avons finalement toutes et tous les mêmes peurs. J’ai donc profité indirectement des conseils apportés par les coachs aux autres participantes, et pris du recul sur mes propres problématiques. Aujourd’hui, je suis d’ailleurs encore en contact avec certaines et ai même travaillé pour elles !

Je peux donc affirmer que le Dharma Business Mastermind m’a permis de gagner plusieurs mois, voire années, de galères. Il m’a aidé à m’autoriser à croire en ce que j’aime, à faire confiance en mon intuition et à m’affirmer en tant que cheffe d’entreprise responsable et engagée. À être au service de moi-même avant tout, tout en honorant mes clientes et en me dévouant à 100% à elles.

Je recommande d’ailleurs ce coaching à toute personne en transition entre salariat et entrepreneuriat et ayant besoin d’un coup de pouce pour se lancer sereinement dans une activité indépendante.

>>> Pour en savoir plus sur l’activité de rédaction web d’Elodie, découvre son site web Elodie Slkf ou suis-la sur Instagram.

Tu veux développer ton entreprise avec d'autres femmes ?

Le DharmaBusiness Mastermind est un coaching business en ligne délivré par Sandrine Carles, coach et entrepreneure depuis 5 ans. Il se déroule sur 3 mois, au rythme d’1 séance d’1h par semaine ainsi que 3 ateliers de 3 heures par mois.

La prochaine session aura lieu début octobre 2021. 4 places maximum sont ouvertes. Découvres-en plus sur le mastermind dans le lien ci-dessous :

Cela pourrait aussi t’intéresser

Développer son intuition : 5 astuces efficaces 💫

Développer son intuition : 5 astuces efficaces 💫

“L’intuition, c’est l’intelligence
qui commet un excès de vitesse.”

Cette citation d’Henry Bernstein résume bien le drôle de pressentiment qui s’empare parfois de nous lorsque nous devons prendre une décision. Sorte de boussole intérieure, l’intuition s’oppose souvent aux prises de décision rationnelles. Pourtant, cette petite voix intérieure qui nous susurre quelle direction prendre se base sur des éléments qui n’ont rien de magique.

L’intuition permet ainsi de prendre des décisions dans des situations complexes où l’analyse rationnelle serait trop fastidieuse.

Tu penses que tu n’es pas intuitive ? Rassure-toi, cette sorte de sixième sens n’est pas réservée à certain·es privilégié·es, et peut tout à fait se muscler grâce à des exercices ciblés.

Comment fonctionne l’intelligence intuitive ? Et comment développer son intuition ? C’est ce que nous allons voir dans cet article consacré à ce merveilleux outil de l’âme !

L’intuition en psychologie : que disent les neurosciences ?

Savais-tu que l’intuition peut s’expliquer d’un point de vue scientifique ? Sujet de fascination, elle a en effet fait l’objet de nombreuses études. Pour comprendre ce phénomène, plongeons-nous dans notre matière grise. Une pensée ou une réflexion à l’origine d’une décision, qu’elle soit intuitive ou rationnelle, peut être émise via plusieurs chemins cognitifs.

Dans le cadre d’une pensée intuitive, le cerveau va notamment piocher de l’information dans une zone du cerveau appelée noyau caudé. C’est ici qu’il stocke tout ce qu’il a acquis via l’expérience ou l’apprentissage. Ainsi, quand on a un éclair de génie, une sorte de court-circuit s’effectue dans le cerveau, car l’individu n’utilise pas les voies classiques du raisonnement, qui passent notamment par le cortex préfrontal, l’une des régions du cerveau les plus évoluées.

Dans tous les cas, le cerveau traite un certain nombre d’informations, notamment sensorielles, avant d’émettre une pensée ou réflexion, ou tout autre signal pouvant être associé à l’intuition : émotion, sensation corporelle, etc.

Il est donc possible, grâce à des exercices simples, de s’entraîner à mieux ressentir notre intuition, afin d’agir de manière la plus alignée possible avec nous-même. L’intuition est en effet une vraie boussole de l’âme, car celle-ci n’est pas basée sur notre ego, mais bien sur nos aspirations profondes, ce qui est juste pour nous.

5 exercices pour développer son intuition

Découvre à présent 5 astuces et exercices dans le paragraphe ci-dessous afin de développer ton intuition.
suivre son intuition

1) Développer son empathie pour mieux suivre son intuition

L’intuition se basant sur tout un tas de signaux externes, l’empathie, c’est-à-dire la capacité à ressentir les émotions des autres, est un allié de taille quand il s’agit de faire un choix. En effet, plus tu es à même de comprendre tes interlocuteurs et interlocutrices, plus vite tu te feras une première impression juste d’eux et tu pourras prendre des décisions en conséquence.

L’empathie permet également d’écouter et de comprendre d’autres points de vue sans émettre de jugement. Cela permet de prendre du recul sur nos propres systèmes de croyances et d’être ouvert sur notre environnement. Être dans l’écoute sincère et essayer de comprendre l’autre est le meilleur moyen de devenir plus empathique, et donc de développer son intuition par rapport à une situation donnée, en se basant sur d’autres paramètres que notre expérience ou nos croyances.

2) Ralentir

méditer pour développer son intuition

Développer son intuition, c’est suivre sa voix intérieure. Or, pris dans le tourbillon des tâches quotidiennes, il est parfois difficile, voire impossible, de se connecter à soi-même. Développer son intuition est donc presque un mode de vie : prendre du temps pour soi, méditer, se balader dans la nature, essayer de nouvelles activités…

Tous ces moments de pause sont propices à la reconnexion à soi, et donc à l’écoute de son intuition. C’est d’ailleurs dans ces moments-là que tu pourrais trouver le nouveau concept de ton business ou le prochain thème de ta retraite ! Pour écouter ton intuition, tu dois donc te donner l’espace nécessaire pour pouvoir plonger dans ton monde intérieur.

3) Différencier la voix du mental et la voix du coeur

C’est une question qui te taraude sûrement : comment faire la différence entre une intuition, un désir ou une peur ? Bien souvent, lorsque nous hésitons à prendre une décision, nous sommes tiraillé·es entre plusieurs émotions et pensées. Laquelle choisir ?

Pour bien comprendre d’où nous viennent toutes ces pensées contradictoires, il faut déjà savoir que certaines sont issues de notre mental et de notre ego, tandis que d’autres viennent du coeur. Pour les différencier, pose-toi une seule question : est-ce que ma pensée est orientée dans un état d’esprit de “gagner ou perdre” ? Si c’est le cas, il y a de grandes chances que ça ne soit pas ton intuition qui te parle, mais ton mental, qui rationalise la situation.

Dans l’intuition, c’est le coeur qui parle, il n’y a donc rien à gagner ou à perdre, mais une décision qui t’apparaît comme juste, sans que tu puisses vraiment expliquer pourquoi.

Un autre point important à préciser est que l’on ne sait jamais à l’avance si on prend une bonne décision, ni même si la décision que l’on prend est bien basée sur notre intuition et non notre mental. C’est cependant en acceptant cette incertitude que l’on peut développer son intuition rapidement, car celle-ci se muscle à travers la pratique, et donc, parfois, les échecs.

Tu veux écouter la voix de ton coeur dans toutes les sphères de ta vie ? Découvre sur cette page qu’est-ce que le dharma et comment il peut t’aider à vivre plus en harmonie avec toi-même.

4) Prêter attention aux synchronicités

Une synchronicité est un concept développé par Carl Gustav Jung, le fondateur de la psychologie analytique. Il s’agit de “l’apparition simultanée d’événements qui semblent être étroitement liés mais qui n’ont aucun lien de causalité visible“. Ce sont donc des coïncidences qui prennent sens, qui arrivent au bon moment et permettent par exemple de débloquer une situation. Ces hasards heureux ne sont en effet pas liés par la cause, mais par le sens.

C’est une personne qui t’écrit au moment où tu penses à elle, des opportunités qui se présentent pile au bon moment, un film qui parle d’un problème auquel tu es actuellement confrontée, etc. Pour percevoir ces signes, il faut donc être consciemment focalisé sur un but ou une problématique, mais aussi faire le choix de voir ces événements comme un signe !

5) Tenir un carnet d’intuition

Un moyen efficace pour développer son intuition est de coucher sur papier les différentes pensées et émotions qui nous traversent. Cela permet en effet d’y revenir plus tard, et de faire le tri afin de mieux percevoir ce qui relève de l’intuition ou non. Alors concrètement, comment tenir un carnet d’intuition ? Déjà, nous te conseillons d’acquérir un cahier spécial pour cela et de l’emmener partout avec toi.

À chaque fois qu’une réflexion, une pensée, ou un signe corporel t’amènent à une solution ou une décision, note-le. Si tu suis une de tes intuitions, n’oublie pas également de reporter sur ton carnet si cette décision s’est avérée bonne pour toi ou non. Tu pourras ainsi tester ton intuition et mieux comprendre quelles sont les perceptions sensorielles reliées à ton intuition et quelles sont les conséquences de ces décisions. T’ont-elles rendue plus heureuse ? Si c’est le cas, tenir un carnet d’intuition renforcera la confiance en ton intuition et donc te permettra de naturellement développer ce sixième sens.

Pour résumer, il est tout à fait possible de développer son intuition en se recentrant sur soi-même tout en apprenant à être à l’écoute de son environnement. Accepter de se tromper et s’entraîner reste cependant le meilleur moyen de dompter notre guide intérieur. Loin de s’opposer aux décisions rationnelles, l’intuition est au contraire complémentaire à notre logique. Albert Einstein disait ainsi : “L’esprit intuitif est un don sacré et l’esprit rationnel est un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui honore le serviteur et a oublié le cadeau“. Alors, honorons ce précieux cadeau !

Dis oui à une vie pro alignée à tes valeurs 👑

Découvre comment créer une activité entrepreneuriale alignée à tes valeurs et ton mode de vie grâce à notre masterclass d’1h30 autour de l’entrepreneuriat féminin 2.0. Au programme : psychologie positive, spiritualité et conseils ayurvédiques appliqués au quotidien d’entrepreneure.

Cela pourrait aussi t’intéresser