Découvre comment apprendre à dire non sans culpabiliser ainsi que les bénéfices cachés du “non” !

Fais-tu partie de celles et ceux qui n’arrivent pas à dire non, et qui se retrouvent à gérer trop de choses à la fois ? Ressens-tu parfois de la frustration lorsque tu n’oses pas refuser une faveur que l’on te demande, alors que tu n’en as ni l’énergie, ni l’envie, ni le temps ?

Ne t’inquiète pas, ce comportement est beaucoup plus courant qu’on ne le croit !

Apprendre à dire non n’est en effet pas facile dans notre société : pression sociale, peur d’être exclu, rejeté, de créer des conflits, de déplaire, sentiment de culpabilité… Les raisons pour lesquelles nous n’osons pas nous affirmer avec ces trois lettres sont souvent liées à des croyances et peurs très ancrées en nous.

Pourtant, savoir dire non au travail et dans la vie privée, c’est bien souvent se dire oui et cela n’entraîne pas forcément des conflits, bien au contraire !

En tant qu’entrepreneuse, dire non est même indispensable pour parvenir à ses objectifs sans se disperser ou faire un burn out.

Alors, comment savoir dire non ? Pas de panique, dans cet article, nous te donnons 5 astuces pour apprendre à dire non sans culpabiliser.

Pourquoi savoir dire non est important quand on est entrepreneure ?

lady boss

En tant que cheffe d’entreprise, tu vas être amenée à prendre les décisions permettant à ton business d’atteindre les objectifs que tu t’es fixés. Dans ce cadre, tu vas obligatoirement devoir dire non à certaines sollicitations ou propositions. Un fournisseur qui te propose une prestation à un tarif trop élevé, un·e client·e qui demande de raccourcir un délai alors que tu as déjà trop de travail…

Fixer des limites quand on est entrepreneure est primordial pour assurer la viabilité de son entreprise, mais aussi faire respecter ses besoins, valeurs et affirmer la façon dont nous souhaitons travailler.

Savoir dire non est donc presque une compétence entrepreneuriale ! Mais ce qui est encore plus important, c’est de savoir dire non sans culpabiliser. En effet, si tu refuses quelque chose, mais que tu te sens coupable, il y a des chances pour que la fois suivante tu cèdes à nouveau. Cela diminue en plus l’estime de toi et la confiance en toi, en induisant que tes besoins passent après ceux des autres.

Tu l’auras compris : dire non et se sentir légitime à le faire sont aussi importants l’un que l’autre ! Cela permet de fixer tes limites, d’agir de manière plus alignée dans ta vie et de gagner confiance en toi et en tes choix. Un vrai exercice lorsque l’on devient sa propre boss !

Découvre dans le chapitre suivant 5 astuces pour apprendre à dire non et t’affirmer sans culpabiliser.

1) Apprendre à dire non : Faire la liste de ses besoins et valeurs

La première étape pour se sentir légitime à dire non est de savoir pourquoi on ne veut pas accéder à la demande de notre interlocuteur ou interlocutrice. Quand on sait que ce qu’on nous demande ne respecte pas nos besoins ou valeurs, il est alors beaucoup plus facile de s’autoriser à dire non à autrui.

Nous t’invitons donc à faire une liste de tes besoins et valeurs “non négociables”, c’est-à-dire ceux qui assurent ton bien-être tant physique que psychique. Ces besoins et valeurs peuvent être d’ordre professionnel ou privé. Il s’agit de tout ce qui est important pour toi afin de mener une vie épanouie, alignée avec ton être profond.

Par exemple : passer du temps avec ta famille chaque jour, préserver une certaine sécurité financière, avoir des relations basées sur l’honnêteté et le respect, t’accorder une après-midi de pause dans la semaine, etc.

Une fois ces besoins et valeurs écrits, tu peux les garder sur ton bureau par exemple, et les relire chaque jour. Ainsi, si tu te retrouves dans une situation qui va à leur encontre, tu seras plus à même d’oser dire non, car tu sauras vraiment pourquoi il est important pour toi de ne pas accepter ce que l’on te demande.

Pour aller plus loin : Découvre dans notre article comment t’affirmer en redonnant du sens à ton travail.

2) Utiliser la communication non violente

Apprendre à dire non, tout un art ! Si tu n’aimes pas dire non de peur de froisser ton entourage ou ta clientèle, tu peux utiliser la communication non violente. La communication non violente consiste à exprimer ses ressentis et émotions, plutôt que de formuler des reproches ou des jugements à l’autre personne. Ainsi, lorsque tu dois dire non à quelqu’un, tu peux utiliser ton ressenti et exprimer tes besoins et valeurs afin de faire comprendre à ton interlocuteur ou interlocutrice pourquoi tu lui dis non. Cela instaure un dialogue bienveillant et crée aussi de l’empathie, car la personne comprend que ce “non” n’est pas contre elle.

En pratique, utilise des formules comme “je ressens”, “c’est important pour moi”, “de mon point de vue”, etc.

3) Prendre du temps avant de répondre

Bien souvent, on a l’impression de devoir répondre instantanément aux demandes des autres. Pourtant, rien ne t’empêche, si tu es dans le doute, de prendre le temps nécessaire pour faire un choix que tu ne regretteras pas plus tard. Cette astuce permet d’éviter par exemple les achats impulsifs, décidés après avoir écouté des arguments marketing bien huilés. Cela te donne aussi le temps de faire le point sur tes “non négociables”. Enfin, cela permet de poser des limites en faisant comprendre que tu n’es pas à la disposition de la personne.

Apprendre à dire non, c’est donc aussi accepter de parfois dire “Je ne peux pas te répondre tout de suite” et ne pas satisfaire dans la minute tous les besoins et désirs des autres ! Cela permet de te remettre au centre de ta vie et de tes décisions.

Par contre, n’oublie pas, si tu le peux, de donner une date butoir à la personne en face, afin de ne pas la faire attendre indéfiniment.

Apprendre à dire non sans culpabiliser

4) Proposer une alternative

Parfois, dire non n’implique pas forcément d’être catégorique. Rien ne t’empêche de proposer une solution alternative qui respecte tes besoins ou valeurs. Ta cliente souhaite décaler votre rendez-vous à un jour où tu es débordée ? Propose-lui une date où tu as du temps ! Tes amies te proposent un dîner un soir où tu as prévu de travailler sur ton business ? Pourquoi ne pas organiser une après-midi entre filles pendant le week-end ?

Plutôt qu’un non fermé, la proposition d’alternative permet de dire à l’autre “J’aimerais vraiment te dire oui, mais je ne peux pas à cause de tel ou tel facteur. Par contre, je te propose une alternative qui me convient davantage”.

Savoir dire non n’a donc rien d’une réponse fermée, bien au contraire !

5) Savoir dire non sans se justifier

Cette dernière astuce pour apprendre à dire non peut paraître contradictoire avec les précédentes, mais elle est pourtant indissociable des autres. En effet, une règle importante pour dire non sans culpabiliser est de ne pas se justifier. Tu peux expliquer les raisons de ton “non”, afin de ne pas fermer le dialogue avec la personne, mais tu n’as pas à te confondre en justifications ni excuses ! Cette frontière ténue entre explications et justifications n’est pas forcément facile à reconnaître, mais, avec un peu de pratique, tu apprendras rapidement à la repérer.

Quelle est la différence entre expliquer et justifier ?

Pour savoir dire non sans se justifier, il est impératif que tu comprennes la différence entre expliquer et justifier.

Une explication sert en effet à faire comprendre quelque chose grâce à des faits neutres, sans jugement, mais surtout sans chercher à convaincre la personne en face.

Une justification a en revanche pour but de donner des arguments afin de convaincre ton interlocuteur ou interlocutrice que tu as raison.

Or, pour apprendre à dire non sans culpabiliser, il est primordial que tu gardes en tête que la personne en face n’adhèrera pas forcément à ton “non”. Tu peux lui expliquer ton refus, mais en acceptant la possibilité qu’elle ne soit pas forcément d’accord avec tes explications… et ce n’est pas grave !

Le plus important est que toi, tu sois d’accord avec ta propre décision.

Alors, pas si sorcier de dire non ?

Avec ces quelques astuces et un peu de pratique, tu devrais très vite progresser et même devenir une championne du non bienveillant ! De plus, apprendre à dire non va aussi te permettre d’affirmer tes besoins, opinions et valeurs, de gagner en confiance en toi, et de te respecter ! Bref, dans le non, tout est bon 😉

Dis oui à une vie pro alignée à tes valeurs 👑

Découvre comment créer une activité entrepreneuriale alignée à tes valeurs et ton mode de vie grâce à notre masterclass d’1h30 autour de l’entrepreneuriat féminin 2.0. Au programme : psychologie positive, spiritualité et conseils ayurvédiques appliqués au quotidien d’entrepreneure.

Cela pourrait aussi t’intéresser

As-tu un profil multipotentiel ?

As-tu un profil multipotentiel ?

Es-tu de celles qui excellent dans plusieurs domaines et sont tiraillées par plusieurs passions ? As-tu du mal à trouver ta voie professionnelle car tu t’ennuies très vite ? Il se pourrait que tu sois ce qu’on appelle une "multipotentielle". Se spécialiser : c’est ce...